Des bus privés pourront venir renforcer les lignes du TEC dès lundi, jour de la rentrée scolaire après des vacances de Toussaint prolongées. Ces véhicules seront sollicités là où la situation sanitaire locale l'exige et là où les bus sont particulièrement remplis. La mesure, prise fin octobre par le gouvernement wallon, court jusqu'à la fin de l'année scolaire. Ce renfort pourra être activé à n'importe quel moment, ou être désactivé en cas d'évolution favorable de l'épidémie ou si de nouvelles mesures viennent diminuer le besoin de transport en commun. Au total, une centaine de bus par jour pourront être mobilisés, sur des tronçons de lignes ou à certaines heures, l'heure de pointe du matin étant la plus problématique. Il s'agit d'une mesure d'urgence, exceptionnelle et limitée dans le temps, assortie d'un budget de 10 millions d'euros. Initialement prévue pour entrer en vigueur ce jeudi, elle a été reportée à lundi, à la suite de la décision des autorités d'étendre les congés de Toussaint jusqu'au 13 novembre inclus. Le TEC va maintenant avoir la délicate tâche de déterminer les moments et les endroits où ces bus privés pourront intervenir. Cette estimation est d'autant plus difficile à établir que les écoles sont libres de mettre en place la formule de leur choix pour appliquer l'enseignement à distance dans les deuxième et troisième degrés du secondaire. "Toutes les configurations sont possibles. Et dès lundi, nous allons devoir observer, jour après jour, l'impact réel sur le réseau", commente Stéphane Thiery, directeur marketing et mobilité du TEC. Au nord du pays, De Lijn recourt déjà à ce système depuis le 5 octobre et, lundi, 164 autocars supplémentaires viendront soutenir la flotte de la société flamande de transports en commun pendant les heures de pointe. Les voyageurs peuvent ainsi être répartis dans un nombre plus grand de véhicules qu'en temps normal. Au total, 375 bus privés viennent appuyer De Lijn et 58 autres sont encore attendus. La licence pour ces derniers n'a toutefois pas pu être octroyée dans un premier temps. Une nouvelle offre va être lancée. (Belga)