Dans une lettre ouverte sur le réseau Avaaz, des médecins et des virologues du monde entier demandent à Facebook, Google et Twitter de prendre des mesures plus sévères contre la désinformation sur le coronavirus. Les règles actuelles ne suffisent pas à lutter contre "l'infodémie". L'exigence principale des auteurs de la lettre est que les réseaux sociaux corrigent les fausses informations sur le virus. "Cela signifie que toute personne qui est exposée à des informations de santé incorrectes sur leurs plateformes soit avertie et notifiée, et qu'une correction bien conçue et vérifiée de manière indépendante soit affichée", peut-on lire dans la lettre ouverte. La deuxième exigence est que Google, Facebook et Twitter adaptent leur algorithme de suggestion, afin d'empêcher la diffusion d'informations incorrectes. (Belga)