Une vingtaine de citoyens ont manifesté mercredi en fin de journée à l'entrée du cinéma Drive-in installé jusqu'au 19 juillet sur l'esplanade de la Citadelle de Namur. Ils reprochent à l'organisation sa forte empreinte écologique, la voiture étant le seul moyen d'assister aux séances. Les manifestants sont arrivés vers 19h30, essentiellement à vélo. Comme ils n'avaient pas fait de demande officielle pour manifester, la police leur a interdit de se rassembler en statique sous peine de verbalisation. Ils ont ensuite défilé à vélo autour de l'esplanade jusqu'au début de la séance de 20h00, en faisant aller leurs sonnettes en guise de contestation. Des tracts devaient être distribués. Ils n'ont pas pu l'être mais une demande officielle de manifester devrait être introduite en vue d'une nouvelle action. "Nous ne pouvons pas accepter que la voiture soit au centre de cette opération, qu'elle soit de plus ici l'unique moyen d'accéder à la culture", a expliqué l'une des militantes. "Nous pensons qu'il faut revoir la formule et qu'il est possible d'agir beaucoup plus écologiquement. La Ville de Namur a signé une motion d'urgence climatique il y a peu. Il faut être cohérent et aller dans la bonne direction." "Nous avons commencé l'organisation de cet événement il y a plusieurs semaines et notre principale préoccupation était de donner accès à la culture et relancer l'emploi en respectant les normes sanitaires", a réagi Pierre Monti, de la société Eventmore. "C'est pour cette raison que nous avons opté uniquement pour la voiture. A l'avenir, nous comptons aussi consacrer des zones aux piétons et aux cyclistes dans nos organisations. Des casques seront alors mis à disposition pour avoir accès à la bande sonore." (Belga)