Via la Task Force groupes vulnérables du gouvernement fédéral, 945.000 euros seront affectés à l'augmentation, pendant plusieurs mois, des capacités d'accueil du Refuge bruxellois LGBTQI+ de 15 places et à la création de 10 nouvelles places dans chacune des autres Régions, annonce la secrétaire d'Etat à l'Egalité des Chances Sarah Schlitz (Ecolo) mercredi dans un communiqué.La task force "groupes vulnérables" a établi mardi un ensemble de 19 mesures en aide aux personnes fragilisées par les conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19 et du confinement. Les 75 millions d'euros mis à sa disposition ont été répartis sur 4 champs d'action. Parmi les mesures prises, 945.000 euros seront accordés à ces refuges qui offrent un hébergement aux jeunes jusque 30 ans, qui sont rejetés voire menacés par leur famille en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, précise le cabinet Schlitz. Les jeunes séjournent dans cette espace "safe" pendant une période allant de 3 à 9 mois. "L'occasion pour eux de donner une direction à la suite de leur vie, de se renforcer mentalement, de retrouver confiance en eux, d'apprendre à être indépendants. Cela passe notamment par des activités plus pratiques comme ouvrir son propre compte bancaire, gérer ses revenus, adhérer à une mutuelle, chercher de l'emploi ou avoir sa propre adresse", détaille le cabinet Selon la secrétaire d'Etat, "ces jeunes sont dans une situation particulièrement fragile et précaire et la crise sanitaire a exacerbé cette urgence. Il existe un risque réel que ces personnes LGBTQI+ se retrouvent à la rue, marginalisées, et soient obligées de recourir à la prostitution, ou de prendre des risques pour leur santé en général." (Belga)