Un nouvel hôpital de 1.000 lits, construit en 10 jours à Wuhan, accueillait mardi des patients transférés d'établissements surchargés de la ville chinoise, épicentre de l'épidémie liée au nouveau coronavirus, a rapporté un média d'Etat. Depuis le 24 janvier, la Chine s'est passionnée pour la construction de cet hôpital de fortune, les caméras filmant quasiment en continu les milliers d'ouvriers ainsi que les pelleteuses et les grues qui s'activaient sur le chantier. Placée sous contrôle militaire, cette structure baptisée "Huoshenshan" est l'un des deux hôpitaux préfabriqués construits afin de soulager la pression sur les établissements hospitaliers de la ville de 11 millions d'habitants, confrontés à un afflux de patients. Un groupe de 50 malades a été acheminé mardi dans le nouvel établissement de 34.000 mètres carrés, tout équipé et raccordé à la 5G, a annoncé l'agence de presse Chine nouvelle. Une vidéo de la chaîne de télévision CCTV montre des patients descendant d'ambulances et prenant place sur des chaises roulantes ou des civières, avec l'aide de personnel médical en combinaison de protection bleue. Plus meurtrier en Chine continentale que le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait frappé le pays en 2002-2003, l'épidémie de pneumonie en cours y a déjà fait 425 morts, en majorité dans la province du Hubei (centre) dont Wuhan est la capitale. Le coronavirus s'est également propagé à une vingtaine de pays. Le nom de "Huoshenshan" signifie "montagne du Dieu du Feu", un personnage de la mythologie taoïste qui peut évacuer les virus et les infections frappant le corps grâce à la chaleur qu'il dégage. L'hôpital a été confié dimanche par les autorités civiles à l'armée. Une équipe médicale militaire de 1.400 personnes y travaille dont certains ont déjà participé à la lutte contre le Sras et Ebola. Un deuxième hôpital de fortune actuellement construit à Wuhan, sur un site rebaptisé Leishenshan ("montagne du Dieu de la Foudre"), doit accueillir ses premiers patients plus tard cette semaine. Il devrait compter 1.600 lits, soit 300 de plus que prévu initialement. (Belga)