La multinationale dans le domaine informatique Microsoft affirme que des pirates informatiques de Corée du Nord et de Russie lancent des cyberattaques contre les fabricants de vaccins de plusieurs pays, dont la France, la Corée du Sud et les États-Unis. "Parmi les cibles, la majorité sont des fabricants de vaccins qui disposent de vaccins Covid-19 à divers stades des essais cliniques", a déclaré vendredi Tom Burt, vice-président chargé des questions de sécurité, sans citer les entreprises en question. Les sociétés pharmaceutiques visées par les dernières attaques sont basées au Canada, en France, en Inde, en Corée du Sud et aux États-Unis, a précisé Microsoft. Les États-Unis ont également accusé la Chine, en juillet dernier, d'essayer de pirater les systèmes des entreprises pharmaceutiques qui travaillent sur des vaccins. Microsoft a noté que le secteur des soins de santé a été la cible d'attaques depuis un certain temps par des acteurs "profitant de la pandémie". Les tentatives de piratage ont déjà frappé la République tchèque, la France, l'Allemagne, l'Espagne, la Thaïlande et des États américains. (Belga)