Depuis lundi après-midi, les chutes hivernales sont abondantes sur tout le pays. Les services d'épandage des trois Régions ont fonctionné à plein régime pour éviter les accidents sur routes glissantes.Les services d'hiver de Bruxelles mobilité ont déversé environ 20 tonnes de sel sur les routes de la Région-capitale dans la nuit de mardi à mercredi. A partir de minuit, les engins sont sortis pour des épandages localisés et passés sur les points sensibles du réseau (ponts, entrées et sorties tunnels et autoroutes). En ce qui concerne la circulation, Bruxelles Mobilité indique que "tout roule facilement" et ne pas avoir remarqué d'accidents particuliers. En Wallonie, il a été épandu, ces lundi et mardi, 3.070 tonnes de sel et 514 tonnes de saumure sur les routes régionales et les autoroutes. Par ailleurs, 31 accidents ont été constatés entre lundi minuit et mercredi 09h00. "C'est à peu près le double de la normale par un jour de bonnes conditions météorologiques (temps clair et sec)", souligne le porte-parole du Service public de Wallonie. A Pâques 2020, il n'y avait pas eu de gel. L'agence flamande de la mobilité (Agentschap Wegen en Verkeer) précise pour sa part avoir déversé 900 tonnes de sel sur les routes de sa Région la nuit dernière. Les précipitations hivernales ont débuté lundi après-midi, avec des giboulées de pluie, de neige fondante ou de neige sur tout le pays. Les cellules d'action routière ainsi que l'Institut royal de météorologie ont averti mardi soir les navetteurs des dangers sur les routes glissantes, en particulier sur le réseau secondaire. Mercredi matin, de la neige était encore attendue mais la zone glissera sur le nord puis l'est. Elle quittera ensuite le pays en direction de l'Allemagne en milieu de journée. (Belga)