La Fondation Francqui, sorte de "Prix Nobel" national, a distingué vendredi deux chercheuses de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) pour leurs recherches. La professeure Damya Laoui a ainsi reçu le "Collen-Francqui Start-Up Grant", qui récompense de jeunes chercheurs du secteur biomédical, pour ses recherches innovantes sur le cancer, tandis que Lieve Van den Block a été nommée Professeure de recherche Francqui 2020 pour son travail dans le domaine des soins palliatifs. Damya Laoui étudie le rôle des cellules immunitaires dans le traitement contre le cancer. Dans les prochaines années, son travail se concentrera particulièrement sur la recherche de cellules contenant des antigènes, telles que les cellules dendritiques. L'objectif de la scientifique est de développer des immunothérapies pour combattre la croissance ou la dissémination de tumeurs malignes. Grâce au "Collen-Francqui Start-Up Grant", la lauréate obtient un subside de 200.000 euros (partagé entre la Fondation et l'université qui l'emploie) pour son travail. Ce coup de pouce financier veut encourager des scientifiques âgés de moins de 40 ans à poursuivre leurs recherches. La personne distinguée devient en outre "chargée de cours Collen-Francqui" pour une durée de trois ans. Lieve Van den Block a, de son côté, été auréolée pour son programme de recherche "Aging and Palliative Care". Celui-ci étudie comment améliorer les soins palliatifs et offrir un meilleur soutien aux personnes en fin de vie et à leurs proches, que ce soit à domicile, en maison de repos ou dans tout environnement de soins. Sa nomination comme Professeure de recherche Francqui lui permettra de se concentrer sur ses recherches dans ce domaine, tant en Belgique qu'à l'étranger, au cours des trois prochaines années. (Belga)