Deux médecins de l'est de la France sont décédés ce week-end après avoir été contaminés par le nouveau coronavirus, portant à trois le nombre de morts dans la profession dans le pays, a-t-on appris lundi de sources concordantes. À Mulhouse, un gynécologue-obstétricien de 66 ans, Jean-Marie Boegle, est mort "des suites" du Covid-19, contracté en consultation auprès de l'une de ses patientes, a indiqué dans un communiqué la clinique dans laquelle il exerçait "depuis 35 ans". Par ailleurs, un généraliste de 60 ans, Sylvain Welling, est décédé à l'hôpital de la petite ville de Saint-Avold où il avait été admis pour des "problèmes respiratoires", a indiqué Gilbert Weber, maire de la commune où le médecin exerçait. Le ministre français de la Santé Olivier Véran avait annoncé dimanche le premier cas, a priori, de décès d'un médecin contaminé par le nouveau coronavirus. La victime était un médecin urgentiste de Compiègne, au nord de Paris, âgé de 67 ans, qui avait pris en charge les premiers patients atteints du coronavirus, selon des sources proches du dossier. La situation a continué de s'aggraver au cours du week-end dans la région française du Grand Est et notamment dans le département du Haut-Rhin, devenu l'un des principaux foyers français de l'épidémie de coronavirus après un grand rassemblement évangélique d'une semaine en février. (Belga)