Caeleb Dressel s'est illustré pour la première journée de la finale de l'International Swimming League, samedi à Budapest. L'Américain, qui nage pour les Cali Condors, a battu en moins d'une heure les records du monde en petit bassin du 100 mètres papillon et du 50 mètres nage libre.Dressel a débuté en fanfare en améliorant très largement le record du 100 mètres papillon. Grâce à un chrono de 47.78, il est devenu le premier à descendre sous les 48 secondes en battant l'ancien temps de référence, détenu par le Sud-Africain Chad le Clos depuis 2016 (48.08), deuxième de la course en 48.45. Moins d'une heure après, le natif de Floride a amélioré son propre record sur 50m nage libre, passant de 20.24 à 20.16. Lundi, l'Américain avait déjà battu le record du monde du 100m quatre nages en petit bassin grâce à un temps de 49.88, devenant le premier nageur à descendre sous les 50 secondes sur cette distance. Dressel, 24 ans, compte 19 titres mondiaux à son palmarès, 13 en grand bassin et 6 en petit. Il possède également le record du monde du 100 mètres papillon grand bassin. (Belga)