Landry Dimata a célébré mardi son 23e anniversaire. C'est aussi mardi qu'il répondait pour la première fois à la sélection de Roberto Martinez chez les Diables Rouges. "C'est quelque chose de fort", a déclaré l'attaquant d'Anderlecht en conférence de presse à Tubize. "J'ai toujours voulu être ici. C'est un rêve. En plus, le jour de mon anniversaire, c'est vraiment un gros cadeau." Au moment d'annoncer sa sélection, mardi passé, Roberto Martinez avait expliqué qu'il suivait Dimata depuis que l'attaquant évoluait à Ostende (2016-2017). "Il m'a toujours fait comprendre que je devais continuer à bosser. Même quand j'étais chez les espoirs, il me disait de continuer à travailler et qu'à un moment donné ça allait payer. Voilà, ce n'est que le début, il ne faut jamais s'arrêter." Dimata est resté un an et demi sans jouer en raison de problèmes au genou. Le voilà déjà chez les Diables Rouges après trois titularisations (et une montée au jeu) et deux buts avec Anderlecht depuis le début de la saison. Sa sélection a dès lors alimenté les débats. "Si c'est tôt, ce n'est pas à moi de le dire", a réagi Dimata. "C'est une sélection, je rêvais de ça. Le minimum c'est d'honorer cette invitation et de venir. Et puis c'est clair, que je viens de très très loin. C'est peut-être tôt, mais pour le moment je suis prêt, je n'ai pas de soucis physique, pas douleur. On va essayer de faire ça bien", a ajouté l'attaquant. La Belgique a débuté mardi sa préparation en vue de ses deux premiers matchs de Ligue des Nations : au Danemark (5 septembre à Copenhague) et face à l'Islande (8 septembre à Bruxelles) (Belga)