Le Néerlandais Frank Elderson a reçu mardi le feu vert du Parlement européen pour siéger au directoire de la Banque centrale européenne (BCE), en dépit des réserves concernant le déséquilibre entre les hommes et les femmes.Le directoire de la BCE est composé de six membres, dont deux femmes: la Française Christine Lagarde, présidente de l'institution, et l'Allemande Isabel Schnabel. Pour remplacer le Luxembourgeois Yves Mersch arrivé en fin de mandat, des voix s'étaient élevées pour proposer une femme et assurer ainsi une parité. Mais l'Eurogroupe, le cercle des ministres des Finances de la zone euro, a proposé en octobre le Néerlandais Frank Elderson, actuel directeur à la Banque centrale des Pays-Bas. Il l'a préféré au Slovène Bostjan Jazbec. La nomination de M. Elderson doit encore être formellement approuvée par le Conseil européen. Le Parlement européen, lui, a été consulté pour avis. Malgré un vote positif (319 voix pour, 202 contre et 171 abstentions), les eurodéputés ont fait part de leur mécontentement sur la procédure de nomination. Ils ont réclamé qu'à l'avenir, le Conseil envoie une liste restreinte de deux candidats respectueuse de l'équilibre hommes/femmes. Ils ont appellé les institutions nationales et européennes à œuvrer activement à la réalisation de l'équilibre entre les sexes dans les prochaines nominations. (Belga)