Le Tribunal fédéral suisse a annulé la suspension de huit ans du nageur chinois Sun Yang, prononcée en février par le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui devra de nouveau arbitrer, selon un communiqué de la plus haute instance juridique du pays publié jeudi.Le Tribunal fédéral a approuvé la demande présentée par le triple champion olympique "pour cause de partialité d'un arbitre du TAS. La décision du TAS est annulée. Le TAS devra statuer à nouveau sur le cas de Sun Yang dans une composition différente", souligne ce bref communiqué. Pour l'heure, les motivations du tribunal ne sont pas disponibles. Le TAS avait annoncé le 28 février la suspension de l'icone de la natation chinoise pour la destruction à coups de marteau d'un échantillon lors d'un contrôle antidopage inopiné, en septembre 2018. Cette suspension pour huit ans du Chinois était l'une des décisions les plus spectaculaires du TAS, en raison de sa sévérité et du standing du nageur, triple champion olympique et superstar dans son pays. Le nageur avait fait immédiatement appel de cette suspension devant la justice civile. Déjà contrôlé positif à un stimulant en 2014, Sun Yang a été puni pour la destruction à coups de marteau d'un échantillon lors d'un contrôle antidopage inopiné en septembre 2018. Dans un communiqué, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a indiqué avoir été informée de la décision du Tribunal fédéral. "La décision du Tribunal fédéral suisse découle d'une contestation à l'égard du président du panel du TAS et n'inclut aucun commentaire sur le fond de l'affaire", souligne l'AMA. "Devant le TAS, la position de l'AMA a clairement prévalu sur le fond de l'affaire", ajoute l'agence, précisant qu'elle "se tient prête à présenter à nouveau son cas de manière robuste devant un panel du TAS différent en temps voulu. Elle n'a pas non plus reçu la décision complète et motivée du Tribunal fédéral suisse et "ne peut dès lors pas s'exprimer plus en détail". (Belga)