Les sociétés de médias Roularta et DPG Media ont confirmé dimanche qu'elles allaient avoir recours au chômage temporaire pour un certain nombre d'employés. Mediahuis étudie toujours cette possibilité. Côté service public, aucun chômage temporaire ne semble pour l'instant à l'ordre du jour. DPG Media (derrière VTM, Het Laatste Nieuws et Humo entre autres) mettra dans un premier temps une vingtaine de travailleurs au chômage temporaire à partir du 30 mars, notamment au sein de son service commercial. "La rédaction n'est pas concernée pour le moment", explique la directrice communication, Sara Vercauteren. "Les équipes de DPG Media travaillent dur pour faire ce qui est important pendant cette crise liée au coronavirus: informer et divertir la population. Mais alors que certaines équipes ont une charge de travail plus importante, d'autres ressentent clairement l'impact des directives plus strictes et de ce fait, la disparition d'activités économiques en dehors de DPG Media." Au sein des services commerciaux de Roularta, éditeur de Knack, Trends et Libelle entre autres, il est aussi question de chômage temporaire. Son CEO, Xavier Bouckaert, n'a cependant pas pu livrer davantage de détails à ce sujet dimanche. Mediahuis, éditeur de Gazet van Antwerpen et De Standaard notamment, a pour sa part commencé vendredi à analyser les possibilités de chômage temporaire. "Nous examinons où le travail peut être supprimé, en tout ou en partie", a fait savoir dimanche son porte-parole. "Nous nous renseignons également sur les conditions que le gouvernement peut offrir." Le groupe n'a encore pris aucune décision, ne veut pas laisser les employés dans l'incertitude trop longtemps et espère clarifier cela dans la semaine à venir. Le service public n'envisage de son côté pas encore un recours au chômage temporaire. "Jusqu'à présent, nous avons pris des dispositions jusqu'au 3 avril sans appliquer de chômage temporaire. Nous verrons comment la situation évolue dans les prochains jours et quel sera l'impact", a souligné le porte-parole de la VRT. (Belga)