La justice congolaise a affirmé mercredi détenir trois des quatre médecins congolais accusés d'être impliqués dans l'assassinat en avril d'un épidémiologiste camerounais de l'OMS dans une attaque de milices contre une équipe de lutte contre Ebola, dans l'est de la République démocratique du Congo.Ces médecins sont "poursuivis" pour "terrorisme, association de malfaiteurs", a déclaré le lieutenant-colonel Jean-Baptiste Kumbu Ngoma, procureur militaire de Butembo (Nord-Kivu). Ils sont accusés d'avoir tenu "des réunions en date du 14 avril 2019 pour projeter l'assassinat du docteur Richard Mouzoko", épidémiologiste de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-il ajouté. (Belga)