Le gouvernement wallon a adopté en première lecture, jeudi, la stratégie régionale pour le déploiement de l'économie circulaire. Initiée dès janvier dernier, cette stratégie s'articule autour de la production et l'offre de biens et services; leur consommation; la mobilisation des acteurs; la gestion des déchets et les chaînes de valeurs identifiées comme prioritaires pour la Wallonie (la construction et les bâtiments, l'industrie alimentaire et les systèmes alimentaires, les matières plastiques, le transport, la métallurgie, l'eau et le textile). Elle va de pair avec la mise en place d'un comité de pilotage; d'une plateforme intra-administrations qui rassemble les pouvoirs publics wallons concernés par l'économie circulaire et d'un Comité d'orientation, organe participatif, qui rassemble les parties prenantes. Bien que des initiatives existent déjà (chèques économie circulaire, Plan wallon des déchets-ressources, Green Deal Achats Circulaires, formations, site www.economiecirculaire.wallonie.be,...), elles sont insuffisamment coordonnées et la Wallonie ne s'est pas encore dotée d'une véritable stratégie en économie circulaire offrant une véritable vision d'avenir, a souligné le ministre wallon de l'Economie, Willy Borsus. "Or, la transition vers une économie circulaire doit permettre à la Wallonie de renforcer sa compétitivité et de créer des emplois tout en répondant aux enjeux environnementaux", a-t-il ajouté, convaincu que l'économie circulaire "sera clairement un pilier de la relance et du redéploiement de notre Région". (Belga)