Elections en RDC - La Cour constitutionnelle rejette le recours électoral de l'opposant Martin Fayulu

Publié le à KINSHASA (COD)

La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC) a rejeté dimanche le recours de l'opposant Martin Fayulu contre le résultat de l'élection présidentielle du 30 décembre, en le considérant comme "non fondé". Dans son arrêt, lu par le juge Noël Kilomba, la Cour estime que M. Fayulu n'a "pas apporté la preuve" que les résultats annoncés par la Commission électorale (Céni) déclarant vainqueur l'autre opposant Félix Tshisekedi n'étaient pas conformes à la réalité. "Seule la Céni a produit des résultats authentiques et sincères", a assuré le juge constitutionnel, reprenant la plupart des arguments de la même Céni. Selon les résultats provisoires proclamés le 10 janvier par la Céni, M. Tshisekedi a devancé avec 38,5% des voix l'autre opposant Martin Fayulu (34,8%), très loin devant le candidat du pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary (23%). Le juge s'est montré souvent très sévère envers la requête de M. Fayulu. Il a ainsi jugé "imprécise et absurde" sa demande d'un recomptage des voix. Le juge a justifié l'annulation de l'élection dans deux régions (Beni-Butembo à l'Est et Yumbi à l'Ouest) comme des "cas de force majeure", alors que cette annulation était contestée par M. Fayulu. La Cour doit ensuite proclamer les résultats définitifs de l'élection présidentielle. Une délégation de l'Union africaine (UA) avait demandé jeudi la "suspension" de la proclamation des résultats définitifs, parce qu'elle considère que ceux annoncés par la Commission électorale (Céni) sont entachés de "doutes sérieux". (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.