L'athlète Eline Berings a annoncé mardi reporter d'un an sa retraite sportive. "Je sens que j'ai toujours l'envie d'être au plus haut niveau" a-t-expliqué à Belga. "Je me suis entraînée tout l'été pour préparer l'année prochaine. J'ai également trouvé un nouveau sponsor ce qui me rassure financièrement puisque mon contrat avec Sport Vlaanderen expire en décembre et je ne suis pas sûre qu'il sera prolongé", confie-t-elle. La Gantoise n'a participé à aucune compétition cet été: "Je me suis énormément entraînée mais je pouvais difficilement me motiver avec les meetings à huis clos. Je vis pour les stades pleins lors des grands rendez-vous sportifs. C'est pourquoi j'ai préféré finir ma saison rapidement, afin d'avoir plus de temps en vue de 2021". La spécialiste des haies a déjà plusieurs objectifs dans son calendrier. "Lors de la saison en salle, un championnat européen et un championnat du monde sont au menu. Ce sera très intéressant pour moi, je pourrai mieux faire sur le 60m haies". Mais elle a également de l'ambition pour le 100m haies. "Les Jeux Olympiques restent une compétition très importante. J'aimerais y réaliser quelque chose de bien, car cela a toujours été mon rêve. Je sens que j'ai toujours l'envie d'être au plus haut niveau ce qui me donne envie de continuer". Psychologue de formation, Berings a aussi profité de l'été pour préparer sa deuxième carrière parallèlement à ses entraînements sportifs. "Ces derniers mois, je me suis beaucoup plus impliquée dans la psychologie du sport. Je supervise déjà quelques athlètes et je pense le faire de plus en plus. Mais pour l'instant, le sport de haut niveau passe en premier". (Belga)