L'Union européenne s'est dite dimanche "profondément inquiète" pour la santé de l'opposant russe Alexeï Navalny, malade et en grève de la faim dans le camp où il est détenu, appelant à sa libération "immédiate et sans conditions".Le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell a appelé la Russie à accorder à Alexeï Navalny un accès immédiat "à des médecins en qui il a confiance", soulignant dans un communiqué que "les autorités russes sont responsables de sa sécurité et de sa santé". L'arrestation et le placement en détention d'Alexeï Navalny ont été décidés "pour des motifs politiques", et vont à l'encontre des engagements de la Russie en matière de droits de l'Homme, a encore déclaré M. Borrell. "Le cas de Navalny n'est pas un incident isolé mais confirme une tendance négative de réduction de l'espace laissé à l'opposition, à la société civile et aux voix indépendantes en Russie", a-t-il encore déclaré. (Belga)