La majorité wallonne PS-MR-ECOLO déposera cette semaine une proposition de décret qui prévoit l'intervention du juge de paix avant toute coupure d'électricité et le remplacement du dispositif des compteurs à budget par une procédure en justice en cas de défaut de paiement. Cette procédure permettra au juge de paix d'évaluer si les droits du consommateur ont été respectés et de proposer le cas échéant l'installation d'un compteur communiquant avec la fonction de prépaiement à distance, un plan de paiement raisonnable, une médiation de dette ou d'ordonner une coupure lorsque la situation le nécessite. "Sans électricité, pas d'eau chaude et pas de possibilité de faire fonctionner une machine à laver. C'est tout à fait inacceptable. En instaurant le passage automatique devant un juge de paix avant toute coupure d'électricité, le consommateur est protégé et se trouvera devant le pouvoir judiciaire le plus proche du citoyen à même de prendre une décision sur base des réalités de terrain", défend le chef de groupe PS au parlement régional, André Frédéric. "L'énergie électrique est aujourd'hui totalement indispensable. L'intervention du juge de paix permettra d'éviter la coupure brutale pour les ménages en situation de précarité. Elle permettra d'accompagner ceux-ci dans des plans de remboursement des arriérés comme c'est déjà le cas pour tant d'autres dettes, de conseiller le recours à un médiateur de dette si nécessaire et d'apprécier en équité les situations des uns et des autres", renchérit son homologue libéral, Jean-Paul Wahl. "Les auditions réalisées au parlement sur la précarité énergétique, mais également les événement survenus durant la crise, ont démontré que le compteur à budget est d'une part techniquement dépassé, et d'autre part ne permettait pas de respecter les droits fondamentaux des citoyennes et citoyens", ajoute pour sa part le député Ecolo Olivier Bierin. Cette proposition de décret répond à la demande des représentants des consommateurs et des associations de lutte contre la pauvreté qui ont maintes fois rappelé leur opposition au système de prépaiement prévu par les compteurs à budget et demandé l'intervention d'un tiers impartial avant la coupure d'électricité, souligne enfin la majorité régionale. (Belga)