La présidente de la région de Madrid a demandé jeudi aux habitants de ne pas sortir de la ville en raison de la pandémie, malgré le rejet quelques heures plus tôt par la justice des mesures de bouclage partiel de la capitale espagnole et de neuf communes voisines. "Nous demandons de nouveau à tous les Madrilènes de ne pas sortir de Madrid et de suivre toutes les recommandations sanitaires, en particulier dans les prochains jours avec le weekend prolongé" en raison de la fête nationale, qui sera célébrée lundi, a déclaré Isabel Diaz Ayuso lors d'une brève allocution. Un peu plus tôt, un haut tribunal de la capitale "a rejeté la ratification (des mesures), car elles nuisaient aux droits et libertés fondamentales" des 4,5 millions d'habitants concernés par ce bouclage partiel entré en vigueur vendredi soir. (Belga)