Participer à un grand événement comme les Jeux Olympiques en tant que bénévole a un impact positif durable sur les jeunes et augmenterait même leurs chances de décrocher un emploi, si l'on en croit une étude d'une doctorante de la Vrije Universiteit Brussel (VUB).Yan Wang, doctorante à la VUB, a travaillé comme bénévole au Jeux Olympiques et Paralympiques de Pékin en 2008. Elle s'est inspirée de cette expérience pour étudier si le volontariat lors de grands événements, sportifs ou non, constitue une expérience inoubliable qui change la vie. Elle a interrogé 385 bénévoles qui ont participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été en 2010 à Singapour, et en 2014 à Nankin, ainsi qu'aux JO de Pékin de 2008. Des méthodes qualitatives et quantitatives ont été utilisées, soit des entretiens semi-structurés, des enquêtes en ligne, des focus groupes et une analyse de documents. Les résultats montrent que le bénévolat à un grand événement développe de plus fortes compétences sociales, qui peuvent être ensuite valorisées sur le marché du travail. Les volontaires qui ont participé activement aux différents Jeux ont également indiqué qu'ils seraient plus susceptibles de faire du bénévolat à l'avenir. "Être bénévole est une bonne manière, efficace, de créer un effet positif aux niveaux individuel et local, même longtemps après", conclut Yan Wang. (Belga)