Le Standard a bien commencé sa mission Europa League en éliminant au deuxième qualificatif Bala Town jeudi à Sclessin (2-0). Felipe Avenatti sur penalty (19e, 1-0), Selim Amallah (34e, 2-0) ont assuré aux Rouches le droit d'affronter Vojvodina Novi Sad jeudi prochain au troisième tour, de nouveau à domicile. Alors qu'une banderole exposée côté terril affirmait que "Football without fans is nothing" (le football sans fans n'est rien), Selim Amallah a prouvé qu'un match de coupe d'Europe même contre une équipe d'amateurs doit être pris au sérieux. Aligné sur le flanc gauche d'une ligne médiane à quatre, l'international marocain a décoché un tir à bout portant repoussé par Alex Ramsey après 22 secondes seulement (1e). Dans la foulée, Raul Correia a rappelé au Standard que ce n'était pas un échauffement et a obligé Arnaud Bodart à dégager du pied (2e). Les Rouches ont multiplié les tentatives à distance mais Michel-Ange Balikwisha (5e), Amallah (9e, 16e) et Avenatti (11e) n'ont pas trouvé la faille. Par contre, l'Uruguayen n'a laissé aucune chance à Ramsey sur un penalty accordé pour une faute de Steven Leslie sur Zinho Vanheusden (19e, 1-0). Bala Town a continué à jouer vers l'avant avec Chris Venables, qui a été descendu dans le rectangle par Kostas Laifis. L'attaquant gallois a manqué l'occasion de battre Bodart, qui a plongé du bon côté. De l'autre côté, Ramsey a eu encore beaucoup de boulot. Mais après avoir annihilé notamment des essais d'Eden Shamir et de Balikwisha (30e), il n'a rien pu faire sur une déviation d'Amallah sur un tir de Nicolas Gavory (34e). A la reprise, le Standard est reparti à la chasse au troisième but mais Ramsey a poursuivi sur la lancée de sa première période en sortant un envoi de Gavory (55e) et une volée d'Amallah (56e). La tactique des visiteurs se limitait à expédier des ballons, qui ne posaient aucun problème à la défense liégeoise. Le Standard semblait perdre petit à petit son envie d'aller de l'avant quand Philippe Montanier a permis à Jackson Muleka de faire ses débuts en ménageant Amallah (67e). L'attaquant congolais a profité de son temps de jeu pour cadrer un tir dévié par le gardien gallois (77e). Si les visiteurs étaient clairement sur leurs gardes, le Standard a encore fait peu d'efforts pour alourdir la marque. (Belga)