Les Rangers, adversaires de l'Antwerp en 16e de finale de l'Europa League jeudi, ont ouvert une enquête interne car plusieurs joueurs sont soupçonnés d'avoir participé à une 'lockdown party'.Dans la nuit de samedi à dimanche, la police de Glasgow a mis fin à un rassemblement de plusieurs personnes. Un porte-parole de la police a confirmé à Sky Sports que "dix personnes ont reçu une amende pour avoir enfreint les règles concernant le coronavirus." La presse écossaise affirme que des joueurs des Rangers étaient présents. Dans un communiqué, le club affirme "être au courant d'un incident présumé". Le club confirme également le lancement d'une enquête interne. Les Rangers se déplacent jeudi à l'Antwerp en 16e de finale aller de l'Europa League. Le retour se disputera une semaine plus tard à Glasgow. (Belga)