Michel Preud'homme s'est montré très content pour ses joueurs après leur victoire in extremis jeudi contre Francfort (2-1) lors de la 4e journée du groupe F de l'Europa League. "Je suis heureux car nous savons contre qui nous avons joué", a dit le T1 liégeois en conférence de presse. L'Eintracht Francfort s'était imposé contre le Standard (2-1) lors de la 3e journée et restait sur une plantureuse victoire contre le Bayern Munich (5-1) en championnat. "Notre adversaire était très fort et l'a déjà prouvé. La première demi-heure d'observation nous a permis de remarquer qu'il était possible de déranger Francfort en appliquant un pressing haut", a analysé Preud'homme. Après avoir ouvert le score sur corner, "ce qui très positif contre une équipe avec de tels gabarits" a précisé 'MPH', le Standard a reculé avant d'encaisser. "C'était devenu compliqué car nous avions déjà beaucoup donné physiquement. Il était temps d'utiliser nos atouts sur le banc." Et c'est effectivement un assist d'Obbi Oularé pour Maxime Lestienne, tous deux montés au jeu, qui a délivré Sclessin dans les arrêts de jeu. "C'est souvent arrivé cette saison. C'est un peu le leitmotiv de l'équipe, surtout offensivement. Certains usent les adversaires, d'autres terminent le travail." Ce succès est le 11e match européen à domicile de suite sans défaite pour les Rouches. "Il y a vraiment quelque chose de spécial ici et j'espère que cela va continuer", a ajouté Preud'homme. Désormais deuxième du groupe, le Standard va se rendre à Guimaraes (28/11), dernier avec un point, avant de recevoir Arsenal (1er, 10 pts) le 12 décembre. "Il reste des matches difficiles mais on va jouer notre chance jusqu'au bout. On va voir ce que nous pouvons faire au Portugal mais j'espère que le duel contre Arsenal sera décisif. C'est mon souhait après tout le travail effectué jusqu'ici dans cette compétition." Si Preud'homme est bien conscient que le Standard "ne va pas gagner la compétition", l'ancien portier international se réjouit de voir son équipe aller dans la bonne direction. "C'est un très bon apprentissage pour les joueurs et ce type d'expérience contre des grosses cylindrées nous permet d'évoluer en tant qu'équipe mais également individuellement. Cela nous donne confiance dans le travail qui est en train d'être effectué", a ponctué Preud'homme. (Belga)