Les quatre explosions accidentelles qui ont ravagé dimanche un camp militaire et des quartiers alentour à Bata, en Guinée équatoriale, ont fait au moins 98 morts et 615 blessés, selon un nouveau bilan provisoire annoncé lundi par le vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue.L'explosion des stocks de munitions et d'explosifs du camp de Nkoa Ntoma, dans la capitale économique du pays, a littéralement ravagé tous les édifices de cette enceinte militaire et d'innombrables maisons des quartiers d'habitations alentour. "Pour le moment, nous déplorons 98 morts et 615 blessés", a écrit "Teodorin" Obiang sur son compte Twitter. (Belga)