Les pilotes Haas, le Français Romain Grosjean et le Danois Kevin Magnussen, ont écopé de 10 secondes de pénalité chacun à l'issue du Grand Prix de Hongrie de F1 dimanche, mais pas le Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull). De la 9e place, Magnussen recule donc à la 10e et Grosjean de la 15e à la 16e. Albon, lui, reste 5e. Les commissaires de course ont estimé que les équipiers chez Haas ont bénéficié d'une aide indue au pilotage pendant le tour de formation précédant le départ, quand leur équipe leur a demandé par radio de repasser par les stands afin de changer de pneus. Ils ont par contre considéré que les mécaniciens d'Albon n'avaient pas utilisé les souffleuses destinées à refroidir le moteur de sa monoplace pour sécher son emplacement sur la grille de départ, ce qui n'est pas autorisé. (Belga)