Lewis Hamilton (Mercedes) avait certainement rêvé d'un autre début de saison en Formule 1 lors du Grand Prix d'Autriche dimanche. Le champion du monde en titre a franchi la ligne d'arrivée en deuxième position mais a terminé finalement quatrième après une pénalité de cinq secondes pour avoir "fermé la porte" à Alexander Albon (Red Bull) qui était en train de le dépasser et qui a été heurté avant de quitter la piste. "Je pensais qu'il y avait assez de place", a déclaré Hamilton. "C'est malheureux mais c'est comme ça. J'avais plus de vitesse que Bottas. La course s'est mal terminée pour moi. Je pensais que l'incident avec Albon était quelque chose qui arrive souvent en course. Mais je dois accepter la sanction." Avant le départ de la course, Hamilton avait également écopé d'une pénalité de trois places sur la grille de départ. Red Bull avait porté plainte car le Britannique n'avait pas ralenti lorsque le drapeau jaune avait été sorti durant les qualifications samedi. Les malheurs du sextuple champion du monde ont surtout profité à Charles Leclerc (Ferrari), finalement 2e, et à Lando Norris (McLaren) qui est monté sur le premier podium de sa carrière (22 courses) après avoir aussi signé le tour le plus rapide en course. Verstappen et Albon n'ont pas pu profiter de cette sanction. Les deux pilotes Red Bull ont dû abandonner tout comme sept autres pilotes durant la course. Ils recevront une deuxième chance le week-end prochain lors du Grand Prix de Styrie qui se déroulera encore sur le circuit du Red Bull Ring. (Belga)