L'appel à se rassembler à Huy pour une "CovidGarden" vendredi soir n'a pas été suivi, ont indiqué le bourgmestre faisant fonction Éric Dosogne (PS) et la zone de police. Un événement initié sur Facebook et qui a poussé les autorités à prendre des mesures de sécuritéLa zone de police était ainsi mobilisée afin d'éviter tout débordement et la tenue de l'événement. "Une dizaine d'agents ont œuvré pour l'occasion et des patrouilles ont été effectuées dans le centre, l'hypercentre de même qu'en périphérie de la ville. Cependant, rien n'a été constaté et c'était le calme plat. Différents contrôles ont été réalisés, mais aucun PV n'a été dressé", commente Steve Jasselette, chef de zone faisant fonction. Les renforts prévus n'ont donc de fait pas été déployés. Éric Dosogne se dit satisfait du comportement responsable des Hutois, mais regrette la nécessité de ce déploiement exceptionnel: "Cela engage des frais à la collectivité et donc des dépenses supportées par la population pour quelqu'un qui n'a pas le sens des responsabilités". Après avoir pris connaissance de la préparation à Huy d'un tel événement et afin d'éviter son maintien, le bourgmestre et la zone de police avaient rencontré l'organisateur le 8 mars dernier. "Il a été averti de ses responsabilités et des conséquences potentiellement lourdes de ses actes d'un point de vue sanitaire, pénal et financier", indiquait le bourgmestre. L'organisateur de la "CovidGarden", qui avait annoncé l'obligation d'annuler le rassemblement après l'entrevue, et les participants s'exposaient notamment à des amendes. Plus de 800 personnes avaient répondu à l'invitation sur le réseau social. Plusieurs appels à des réunions ou manifestations fleurissent actuellement sur le réseaux sociaux. Dans un communiqué diffusé vendredi, la police de Bruxelles Capitale Ixelles indique qu'elle a pris connaissance de plusieurs appels aux rassemblements ce samedi dans la cadre de la Worldwide Rally. La police rappelle que les manifestations peuvent avoir lieu si elles sont autorisées par les autorités et si elles se limitent à 100 personnes. Par ailleurs, la police rappelle que le port du masque est obligatoire sur l'ensemble de la région bruxelloise. Elle demande par ailleurs de ne pas venir manifester samedi dans le centre de Bruxelles dans l'intérêt de la santé publique. (Belga)