La bière pourra à nouveau couler à flots dans les pubs irlandais à partir du 21 septembre, ont décidé mardi les autorités du pays, mettant fin à une interdiction mise en place au mois de mars afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. Alors que les propriétaires des bars et pubs irlandais ont fait entendre mardi leur mécontentement, le ministre irlandais de la Santé Simon Harris a indiqué que la réouverture des établissements avait été autorisée étant donné que le "risque, d'un point de la santé publique, dans de tels pubs n'est pas plus élevée que dans d'autres contextes". "Il était temps", a réagi sur Twitter l'association professionnelle Licensed Vinters. "C'est un soulagement absolu", a pour sa part commenté Mellett's, un pub situé dans l'ouest de l'Irlande. En raison de craintes pour la santé publique, le gouvernement avait reporté à trois reprises la réouverture des pubs, initialement prévue à la mi-juillet. Les pubs et restaurants servant de la nourriture avaient toutefois été autorisés à rouvrir leurs portes dès le 29 juin. Quelque 3.500 cafés avaient dès lors dû prendre leur mal en patience, provoquant la colère des gérants qui s'étaient réapprovisionnés en vue d'une réouverture prochaine. Le gouvernement avait levé avant de réintroduire les restrictions en réponse aux fluctuations du nombre quotidien de nouvelles contaminations par le coronavirus. L'Irlande, comme bon nombre de pays européens, fait face à une recrudescence du virus sur son territoire. Depuis la mi-août, le nombre d'infections quotidiennes a ainsi dépassé à trois reprises les 200 cas alors qu'au mois de juin, il était maintenu sous la barre des 100. Les mesures actuelles, qui autorisent 50 personnes à l'intérieur des restaurants mais seulement 15 lors d'événements extérieurs tels que des matchs de football, est largement critiqué et perçu comme incohérent. (Belga)