Maxime Martin (Aston Martin) a terminé vice-champion du monde d'endurance en GTE ce samedi après sa 4e place aux 8 Heures de Barheïn. Toyota s'est imposé au classement général.Le Bruxellois Maxime Martin a conclu la saison 2019-2020 du championnat du monde d'endurance (FIA WEC) à la 4e place en GTE-Pro ce samedi à Bahreïn. Un résultat insuffisant pour priver ses équipiers de chez Aston Martin, les Danois Nicki Thiim et Marco Sorensen, du titre mondial en GTE. Martin a dû faire sans son habituel équipier Alex Lynn, le Britannique ayant été testé positif au Covid-19. C'est donc son compatriote Richard Westbrook qui a épaulé le Belge pour cette dernière course de la saison. Dans le coup en début d'épreuve, ils n'ont pu faire mieux que 4e après une deuxième partie de course dominée par les Porsche qui ont signé le doublé dans la catégorie. Vainqueur de la catégorie aux 24 Heures du Mans en septembre dernier, Maxime Martin échoue à 12 points des champions après être également monté à quatre autres reprises sur le podium. Seules LMP1 engagées pour cette dernière course, les Toyota TS050 Hybrid ont logiquement réalisé le doublé avec la victoire et le titre mondial pour l'équipage Kamui Kobayashi/Mike Conway/José Maria Lopez (Jap/G-B/Arg) pour un point à peine. La marque s'était déjà assurée du titre constructeurs au Mans. Tout récent champion GTE en European Le Mans Series, le Belge Alessio Picariello découvrait le FIA WEC ce week-end sur une Porsche engagée en GTE-Am. Des débuts réussis puisqu'il a terminé 5e de la catégorie en compagnie des Britanniques Michael Wainwright et Benjamin Barker après que son équipier Wainwright eut perdu trois places dans son dernier relais. Le FIA WEC repassera à un calendrier classique avec une saison 2021 qui se tiendra sur l'année civile. La prochaine saison marquera surtout l'arrivée des nouvelles "Le Mans Hypercar" pour se disputer la gagne au classement général. (Belga)