L'incendie qui a touché samedi matin la cathédrale gothique de Nantes, dans l'ouest de la France, est désormais "circonscrit", ont indiqué les pompiers vers 10h00, précisant que les dégâts n'étaient pas comparables à l'incendie de Notre-Dame de Paris. "Les dégâts sont concentrés sur le grand-orgue, qui semble être entièrement détruit. La plateforme sur laquelle il se situe est très instable et menace de s'effondrer", a déclaré le directeur départemental des pompiers, le général Laurent Ferlay lors d'un point presse devant la cathédrale. Celle-ci avait déjà été ravagée par les flammes en 1972 et rouverte en 1985 après travaux. (Belga)