Pomme, chanteuse aux textes sensibles et voix du mouvement #MeToo dans la musique, a été sacrée artiste féminine aux 36e Victoires de la musique vendredi.A 24 ans, c'est sa deuxième Victoire, après le titre d'album révélation glané l'an passé pour "Les Failles". Jeudi, à la veille de la cérémonie, elle a écrit avoir été "manipulée, harcelée moralement et sexuellement, sans en avoir conscience" à ses débuts, dans une lettre ouverte publiée dans Mediapart. En recevant son prix, elle a souhaité une "industrie (musicale) plus +safe+ (sûre) pour les femmes", en espérant que ces dernières puissent "renverser les codes" du milieu. Plus tôt dans la soirée, Benjamin Biolay a été sacré artiste masculin pour son album au titre prémonitoire "Grand Prix". En clôture de la soirée, il a également remporté la Victoire du meilleur album avec "Grand Prix". Pour ce qui est des autres prix attribués, une Victoire d'honneur a été remise à Jane Birkin, en baskets comme à son habitude, pour l'ensemble de sa carrière. Le meilleur clip est revenu à Julien Doré, pour "Nous", avec ses deux dinosaures malicieux. La cérémonie, régulièrement accusée de snober les gros vendeurs du moment - issus des musiques urbaines -, a aussi mis en valeur le titre le plus streamé (plus de 101 millions de fois) entre décembre 2019 et novembre 2020, "Ne reviens pas", de Gradur et Heuss L'Enfoiré. Du côté des artistes belges, ni Lous and the Yakuza nommée dans la catégorie Révélation féminine, remportée par Yseult, ni le Bruxellois Noé Preszow dans la catégorie Révélation masculine, remportée par Hervé, n'ont décroché une Victoire. (Belga)