Quelque 250 hectares de forêt, des pins principalement, ont été détruits dans un incendie en Gironde, qui mobilisait quelque 160 pompiers en soirée, sans mettre en danger d'habitations à ce stade, ont indiqué pompiers et préfecture.L'incendie, d'origine non déterminée à ce stade, s'est déclaré vers 16H30 sur le secteur d'Avensan dans le Médoc, à près de 40 km au nord-ouest de Bordeaux, et a progressé assez rapidement sur un axe Nord-Sud, aidé par un fort vent du Nord, qui a soufflé la majeure partie de la journée. Vers 21H00, l'incendie mobilisait encore 160 soldats du feu, 70 véhicules, appuyés par deux bombardiers d'eau Dash, dont les rotations ont cessé avec la nuit, a précisé à l'AFP le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de Gironde. Avec une accalmie du vent, les pompiers espéraient un progrès déterminant de leur action dans les heures à venir. Aucune habitation n'était toutefois menacée en soirée ni d'évacuation envisagée, l'action préventive avec appui aérien ayant permis de protéger des secteurs habités, a-t-on précisé de même source. Aucun pompier n'a été blessé, ni matériel ou véhicule endommagé. La végétation détruite est principalement du pin, des semis de divers âges. L'incendie d'Avensan est l'un des premiers feux importants de l'année en Gironde, dont la moitié de la superficie est recouverte de forêt, et qui abrite une grande partie des Landes de Gascogne, un massif de près d'un million d'hectares. La Gironde est le premier département français en nombre de départs de feux, avec près de 1.000 par an en moyenne, mais des surfaces détruites (autour d'un millier d'hectares en moyenne totale) relativement faibles, selon des chiffres de la préfecture. (Belga)