Le président du parti français UPR (Union populaire républicaine), François Asselineau, a été placé en garde à vue mercredi des chefs de harcèlement moral, harcèlement sexuel et agressions sexuelles, a appris l'AFP auprès du parquet de Paris, confirmant une information du Point."La mesure est toujours en cours", a précisé cette source à l'AFP. Agé de 63 ans, cet ancien candidat à la présidentielle de 2017 est gardé à vue à la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne, selon une autre source proche du dossier. Le parquet de Paris avait ouvert le 15 mai une enquête préliminaire des chefs de "harcèlement sexuel" et "agression sexuelle", confiée à la BRDP. (Belga)