Le MR est indispensable au gouvernement contrairement au sp.a, a répliqué vendredi matin le président du parti libéral francophone Georges-Louis Bouchez au président du sp.a Conner Rousseau. Celui-ci avait ouvertement affirmé jeudi soir sur le plateau de "Ter Zake" (Canvas) que Georges-Louis Bouchez devrait se demander s'il veut encore rester dans le gouvernement, se disant "frappé par le fait que quelqu'un de si jeune puisse faire de la politique d'une manière tellement dépassée, torpillant tout le monde"."J'aurais préféré qu'il dise comment nous allons vacciner 70% des gens d'ici l'été. Plutôt que de parler de cela, il préfère parler de moi" a répliqué vendredi matin le président du MR, sur le plateau de la "Première" (RTBF). A propos de ses relations tendues avec Marc Van Ranst, M. Bouchez a précisé avoir dit que les virologues n'avaient pas à se substituer aux politiques, lorsque celui-ci a affirmé le 27 janvier dernier qu'il n'y avait pas de perspective pour les métiers de contacts. Au comité de concertation chargé vendredi de se pencher sur la situation sanitaire et ses perspectives, le MR mettra la question de la santé mentale sur la table. Le MR veut aussi un calendrier de vaccination et des perspectives de déconfinement. "C'est plus important que les conversations de plage que certains peuvent avoir", a-t-il conclu. (Belga)