Les présidents Emmanuel Macron et Donald Trump ont constaté samedi, au cours d'un déjeuner en tête-à-tête de deux heures, des "éléments de convergence" sur les grands dossiers du G7 comme le commerce, l'Iran et les feux en Amazonie, a indiqué la présidence française. Avec ce déjeuner "improvisé", le chef de l'Etat français "a créé les conditions pour un bon niveau de convergence au sein du groupe (du G7) en obtenant des clarifications de Donald Trump" sur les principaux sujets, "accords et désaccords compris", a précisé l'Elysée avant l'ouverture officielle du sommet à Biarritz. A l'issue du déjeuner, Donald Trump a tweeté: "Vient de sortir de déjeuner avec le président français @EmanuelMacrone", quelques minutes avant de le corriger en "@EmmanuelMacron". "De nombreuses bonnes choses arrivent pour nos deux pays. Grand week-end avec d'autres dirigeants du monde", a-t-il ajouté. Alors que les divergences avec les Etats-Unis risquent de torpiller toute unité du G7 sur le commerce ou le climat, le président français a tenu à "expliquer" à son homologue américain les positions française et européenne, pour "'déconflicter' la relation avec les Etats-Unis" et "faire baisser la pression", a souligné un conseiller. Sur l'Iran, Donald Trump "a confirmé qu'il ne voulait pas la guerre mais voulait un 'deal'", selon l'Elysée. Sur l'Amazonie également, "nous avons des éléments de convergence importants" et Emmanuel Macron a assuré qu'il ne voulait pas "faire une politique anti-Bolsonaro mais une politique utile". (Belga)