La 20e chambre civile de la cour d'appel de Liège a condamné le 28 janvier dernier le ministre de la Mobilité et ancien député Ecolo Georges Gilkinet, rapportent jeudi soir Le Soir et la RTBF. L'homme d'affaires Belgo-Ouzbèk Patokh Chodiev a fait condamner l'ancien membre de la commission d'enquête 'Kazakhgate' pour lui avoir fait subir un dommage moral à travers trois déclarations dans la presse.La Cour inflige à Georges Gilkinet une amende symbolique de 1 euro, au titre de ce préjudice moral. La cour d'appel rejette toutefois tout dommage matériel dans le chef du milliardaire, ce dernier n'ayant produit "aucune pièce probante de nature à établir, ne fût-ce qu'une vraisemblance de la réalité d'une atteinte à son patrimoine", selon l'arrêt. Interrogé par la RTBF, Georges Gilkinet a indiqué avoir "pris connaissance de ce jugement. Qui m'étonne sur le fond, dès lors qu'il s'éloigne assez nettement du jugement de première instance. Nous prenons le temps d'examiner, avec mes avocats, les suites à y donner." En première instance, le tribunal de Namur avait donné raison à l'ex-député écologiste, estimant que les commentaires de M. Gilkinet tombaient sous le coup de l'article 58 de la Constitution, qui donne l'immunité aux parlementaires dans l'exercice de leurs missions. (Belga)