Toma Nikiforov a terminé au pied du podium en catégorie des -100 kg dimanche au Grand Chelem de judo de Budapest, en Hongrie. Le Bruxellois, 53e mondial de sa catégorie, a été battu sur waza-ari par le Canadien Shady Elnahas (IJF 7) dans le combat pour la médaille de bronze. Toma Nikiforov s'est hissé en demi-finales en battant le Hongrois Zalan Ohat (IJF 44), l'Israélien Peter Paltchik (IJF 4) et le Français Alexandre Iddir (IJF 16). Le Bruxellois, de retour à la compétition après une opération à l'épaule en juillet 2019, s'inclinait en demi-finale face au Russe Niyaz Ilyasov (IJF 9) puis face à Elnhas. Plus tôt dans la journée, Sophie Berger (IJF 38) a été éliminée dès le premier tour après sa défaite face à la Française Fanny Posvite (IJF 3) en -78 kg. Exemptée du premier tour, Berger, 23 ans, a été battue sur ippon au bout d'1 minute et 45 secondes de combat. Vendredi, Amber Ryheul (IJF 49) a terminé au pied du podium en -52 kg, tandis que Kenneth Van Gansbeke (IJF 51) a fini 7e en -66 kg. Vendredi toujours, en moins de 48 kg, Ellen Salens (IJF 55) a été battue dès son premier combat par la Mongolienne Amarsanaa Nyamkhishig (non-classée) sur ippon. Anne-Sophie Jura (IJF 43), dans la même catégorie a perdu aussi en entrée contre la Portugaise Paula Pareto (IJF 14). Mina Libeer (IJF 48), en -57kg, a d'abord battu la Turque Hasret Bozkust (non-classée) sur ippon également avant d'être éliminée par la Portugaise Telma Monteiro, 12e mondiale, toujours sur ippon. En -60kg, Jorre Verstraeten, 18e mondial, a été lui sorti d'entrée par le Français Walide Khyar, 20e au classement international. (Belga)