Le trotteur Davidson du Pont, 7 ans, drivé par Jean-Michel Bazire, a remporté courageusement dimanche à Vincennes le Grand Prix de France (Groupe I - Attelé - 500.000 euros - 2100 m), prenant ainsi sa revanche sur Face Time Bourbon, vainqueur à 5 ans du Grand Prix d'Amérique, dont il avait fini deuxième. Mais ce sont sans doute en grande partie les places à la corde derrière l'autostart qui ont permis cet exploit, le cadet, quoique battu, étant à la fois le plus fort et le plus rapide. Disputé sous des rafales de vent, le Grand Prix de France a tenu toutes ses promesses: le match annoncé entre Face Time Bourbon, couronné champion du monde il y a deux semaines, et Davidson du Pont, a en effet eu lieu. Davidson du Pont s'est bien élancé avec son numéro 4 derrière la voiture tandis que son rival Face Time Bourbon, piloté par Björn Goop, numéro 8, a lui aussi assuré son départ en s'élançant tout en dehors. Davidson du Pont a trotté librement dans le trio de tête avant d'occuper la pôle position à 1.000 mètres de l'arrivée. Il s'est ensuite détaché dans les 500 derniers mètres, mais a été vivement attaqué par Face Time Bourbon, longtemps emmuré au sein du peloton. Davidson du Pont a bataillé dur pour tenir en respect Face Time Bourbon quand ce dernier a trouvé le passage à mi-ligne droite, finissant comme une fusée. "Ouf! Je suis heureux pour mon cheval et pour ses propriétaires", a déclaré Jean-Michel Bazire, qui a remporté son quatrième GP de France. "Je ne pensais pas que le cheval de Sébastien Guarato, Face Time Bourbon, était aussi bon", a-t-il reconnu. Björn Goop a dit "c'est incroyable comme Face Time Bourbon a fini". C'est un phénomène, je suis content pour le cheval. A chaque fois qu'il court, il monte de classe", estime le pilote Suédois. La troisième place est revenue à la courageuse Delia du Pommereux menée par Franck Nivard, revenue de l'arrière-garde se mêler à l'emballage final. Bahia Quesnot, drivée par Junior Guelpa, qui a animé la course avec Davidson du Pont jusqu'à l'intersection des pistes, s'est classée quatrième. Elle n'a pu contrer le retour de Face Time Bourbon, ni celui de Delia du Pommereux, se montrant toutefois courageuse jusqu'au bout. L'italien Vitruvio a fini cinquième devant le champion Bold Eagle, vainqueur en 2016 et 2017, sixième. Avec ce succès, Davidson du Pont a offert à ses propriétaires, dont Jean-Yves Rayon, la somme de 157.500 euros promise au vainqueur. "C'était dur, du fait qu'il ait pris la tête, qu'il n'ait pas de relais. Maintenant, Jean-Mi sait ce qu'il fait, on n'a pas d'ordres à lui donner mais mon cheval l'a bien fait. Ce n'était pas facile", a témoigné Jean-Yves Rayon, ému aux larmes. (Belga)