Le corps d'un migrant a été retrouvé mardi matin et 24 personnes ont été secourues par la police portuaire sur l'île grecque de Lesbos en mer Egée, après le naufrage de leur embarcation qui avait appareillé de Turquie par un froid glacial, selon les autorités."Des patrouilleurs de la police portuaire et un hélicoptère de l'armée poursuivent les recherches au large de la côte de Gera", dans l'est de Lesbos, pour trouver d'autres personnes disparues, a indiqué à l'AFP un responsable du bureau de presse de la police portuaire. Des rescapés qui sont arrivés sur l'île ont rapporté aux autorités que trois personnes manquaient à l'appel. Leur embarcation n'a en outre pas été retrouvée jusqu'ici, selon ce responsable. Le groupe de migrants avait appareillé des côtes turques voisines avant d'arriver lundi soir sur la côte de Gera, où ils ont passé la nuit. Selon les premières informations, l'homme est mort de froid, le mercure étant tombé en dessous de 0 degré Celsius à Lesbos. La Grèce est frappée depuis deux jours par une vague de froid et des chutes de neige. L'identité de la victime n'a pas été annoncée pour l'instant par les autorités. Les 24 personnes secourues doivent être transférées à l'hôpital de Mytilène, chef-lieu de l'île, pour recevoir les premiers soins. Les îles grecques de l'Est de la mer Egée, dont Lesbos, sont l'une des portes d'entrée en Europe des personnes fuyant guerres et pauvreté. Les naufrages de leurs embarcations de fortune sont fréquents lors de la traversée du bras de mer entre la Grèce et la Turquie. Le nombre d'arrivées a considérablement baissé l'année dernière après un tour de vis sécuritaire du gouvernement conservateur grec et des restrictions imposées pour endiguer la pandémie du coronavirus. (Belga)