Une vague de chaleur avec des pointes de température de 28 degrés celsius dimanche a incité les Grecs à nettement se relâcher pendant le confinement et à se rendre en masse sur les plages et dans les parcs.Selon l'Observatoire national d'Athènes, la température à La Canée, sur l'île méridionale de Crète, a atteint 28,3 degrés vers midi, l'une des températures de janvier les plus élevées en cinquante ans. Les températures habituelles à cette période de l'année en Grèce sont d'environ 15 degrés. À Athènes, où les thermomètres ont atteint 22°, les gens ont afflué sur les plages, les places et les parcs. "Il fait un temps magnifique et nous sommes coincés chez nous la plupart du temps", a déclaré un homme à Skai TV, de la plage de Kavouri, près d'Athènes, expliquant sa présence sur le sable où beaucoup de gens se promenaient et où certains se baignaient. Le vent chaud en provenance d'Afrique a également apporté pas mal de poussière et devrait maintenir des températures élevées jusqu'à mercredi dans ce pays. La police a surveillé la situation pour tenter d'éviter les trop grandes concentrations de population. Des policiers équipés de haut-parleurs ont rappelé aux gens de pratiquer la distanciation sociale et ont infligé des amendes à ceux qui ne portaient pas de masque. La Grèce est en quarantaine depuis début novembre, les autorités essayant d'éviter une troisième vague de la pandémie après les fêtes de Noël et du Nouvel An. Vendredi, les restrictions qui devaient prendre fin le 11 janvier ont été prolongées d'une semaine. Seules les crèches, les jardins d'enfants et les écoles primaires doivent ouvrir le lundi. Dimanche, les autorités ont annoncé 36 nouveaux décès. Plus de 4.000 des 5.263 morts dues à la pandémie en Grèce ont eu lieu au cours des deux derniers mois. (Belga)