La grève des trois syndicats a perturbé les services de De Lijn dans toute la Flandre vendredi. "Selon une première observation prudente, il semble qu'un tiers des chauffeurs soient au travail", indique la société de transport public flamande vendredi matin. Les sous-traitants de De Lijn ne participent pas à la grève. La plupart des perturbations se situent sur les réseaux urbains et des trams. Il y a beaucoup de perturbations dans toute la province du Brabant flamand, particulièrement dans la région de Dilbeek, le Pajottenland et toutes les lignes de bus vers Bruxelles. Bien qu'il soit encore un peu tôt pour avoir une idée précise, il semble que seul un chauffeur sur dix commence à travailler dans la zone autour de Bruxelles. A l'aéroport de Zaventem, dans la région de Louvain et de la Druivenstreek, un quart des chauffeurs semble être au travail. En Flandre orientale, il y a des perturbations sur l'ensemble du réseau. Dans toute la province, environ un tiers des bus circulent. Les réseaux des villes de Gand et d'Alost sont plus gravement impactés. Pour les provinces d'Anvers, du Limbourg et de la Flandre occidentale, peu d'informations étaient disponibles vers 6h30 pour pouvoir estimer l'impact. Pour plus de détails sur les perturbations, les voyageurs peuvent se rendre sur la page des arrêts de bus du site web, ou rechercher leur trajet dans l'application via l'écran des arrêts de bus. (Belga)