Plus de 200.000 canards ont déjà été abattus en France pour endiguer la progression de la grippe aviaire dans les élevages et autour de 400.000 sont en passe de l'être, a-t-on appris mardi auprès du ministère de l'Agriculture.Quelque 100.000 canards ont été abattus à l'intérieur des foyers de contamination identifiés, principalement dans le Sud-Ouest, tandis que 104.000 ont fait l'objet d'abattages préventifs autour de ces foyers, a indiqué à l'AFP le chef des services vétérinaires et directeur général adjoint de l'alimentation Loïc Evain. "Il en reste à peu près 400.000 à abattre" préventivement, un "nombre susceptible d'évoluer." (Belga)