Malmenées durant la majeure partie de leur rencontre contre les Néo-Zélandaises, les Red Panthers ont néanmoins réussi à décrocher leur premier succès en Hockey Pro League, samedi à Auckland. Victorieuse 2-1 dans la 1re des deux confrontations contre les Black Sticks, la Belgique a surtout dû les 3 points à son organisation défensive alors qu'elle a montré des signes de faiblesse dans son engagement offensif. "Notre première mi-temps fut mauvaise", concède sans hésitation Ambre Ballenghien. "Nous avons peut-être mené au score, mais ce ne fut pas bon. Nous étions sans énergie, pas dedans!", ajoute la première buteuse de la rencontre qui impute le manque d'influx nerveux sur une fatigue mentale plutôt que physique de son équipe. "Il est néanmoins important de pouvoir gagner même en jouant mal", poursuit la jeune attaquante de 19 ans. "Aujourd'hui, nous devons notre victoire à notre pc défensif. C'est lui qui a fait la différence. C'est une phase spécifique que nous entraînons énormément. Nous ne voulions pas laisser la victoire nous échapper comme dans les dernières minutes en Australie. Les filles en défense se sont vraiment battues comme des lionnes jusqu'au bout." Ce succès contre la 6e nation mondiale et les 3 unités supplémentaires l'accompagnant hissent les Belges au 2e rang du classement provisoire de la Pro League et font progresser la Belgique au ranking mondial. Un classement dont les Red Panthers se soucient peu. "Avec 6 points sur 9 en déplacement, c'est vrai que nous réussissons un bon départ dans la compétition, mais ce n'est pas le plus important. Ce qui compte c'est notre reconstruction et la nouvelle culture que nous apportons dans notre équipe. Nous jouons plus libres qu'avant et nous osons plus", se réjouit Ballenghien, toute heureuse également de voir le double duel en Chine déplacé à une autre date. "C'est un vrai soulagement pour toute l'équipe. Non seulement en raison de la dangerosité du coronavirus, mais aussi parce que le souvenir de l'élimination olympique à Changzhou est encore trop douloureux dans nos têtes." . (Belga)