Le professeur décapité a été la victime d'un "attentat terroriste islamiste caractérisé", a commenté vendredi le président français Emmanuel Macron. "L'obscurantisme ne gagnera pas", a-t-il ajouté. Il a également souligné que "la nation toute entière" était aux côtés des enseignants pour les "défendre".(Belga)