Huit personnes, faisant partie du mouvement des gilets jaunes, sont maintenues en garde à vue dimanche soir à Paris après la reprise des manifestations la veille. Par ailleurs, 14 suspects doivent être jugés en comparution immédiate lundi, a-t-on appris auprès du parquet parisien.Au total, 139 personnes ont été placées en garde à vue samedi en marge de ces rassemblements qui ont réuni 2.500 manifestants dans les rues de la capitale, selon le ministère de l'Intérieur. Près de 300 personnes ont été interpellées pendant la journée, qui a notamment été émaillée d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre dans le nord-ouest de Paris. Des poubelles ont été incendiées, du mobilier urbain renversé et deux voitures brûlées. De leur côté, les forces de l'ordre ont tiré des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants sortis du parcours autorisé par la préfecture. Les suspects devant être jugés en comparution immédiate sont notamment soupçonnés de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. Parmi les autres gardes à vue déjà levées, 52 ont donné lieu à un classement sans suite ou à un rappel à la loi par un officier de police judiciaire, a précisé le parquet. Des interdictions de paraître à Paris ont également été prononcées. (Belga)