Une nouvelle gare intermodale a été inaugurée dimanche en fin de matinée sur le territoire de la commune d'Anderlecht, à côté de la station de métro Ceria, en présence du ministre fédéral de la Mobilité Georges Gilkinet, de la ministre bruxelloise chargée de cette même compétence au niveau régional Elke Van den Brandt, du bourgmestre d'Anderlecht Fabrice Cumps ou encore de la CEO de la SNCB Sophie Dutordoir.Il s'agit de la 144e gare du réseau suburbain (Offre S) et de la 35e en région bruxelloise. Dans le cadre du plan de transport 2020-2023, qui prévoit un élargissement de l'offre de trains, l'arrêt est desservi par le train S3 Zottegem - Anderlecht - Bruxelles - Dendermonde à raison d'un train par heure et par sens en semaine de 5h30 à 23h35, et d'un train par heure et par sens entre 6h30 et 23h30 entre Zottegem et Schaerbeek le week-end. La SNCB prévoit d'ajouter, d'ici 2023, un deuxième train S3 par heure en semaine entre Zottegem et Bruxelles. Les travaux sur place ont été effectués par la SNCB et par Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure du réseau ferroviaire belge. Ce dernier y a travaillé pour la mise à quatre voies de la ligne 50A/C Denderleeuw - Bruxelles-Midi et a investi 1,5 million d'euros dans cette gare. Ce montant s'ajoute aux investissements précédents pour les 4 voies entre Denderleeuw et Anderlecht (540 millions d'euros) et pour le prolongement des 4 voies entre Anderlecht et Bruxelles-Midi (15 millions d'euros). "Le rail représente seulement 1% des trajets intra-bruxellois, alors que le potentiel est immense ! ", remarque Elke Van den Brandt. "Sur certains tronçons, le rail est totalement imbattable en terme de rapidité comme celui-ci qui relie Anderlecht à la gare du Midi en juste 5 minutes". La gare est située à la sortie de l'Autoroute E19 (sortie Sint-Pieters-Leeuw), à proximité du parking P&R Ceria-Coovi, ainsi qu'à proximité de l'arrêt de métro Ceria (ligne 5 Erasme - Hermann-Debroux) et d'arrêts de bus STIB et De Lijn. Un abri et un râtelier pour vélos offrent ensemble 38 places. Des aménagements ont été pensés pour les personnes à mobilité réduite, ce qui rejoint l'objectif de la SNCB de passer de 78 gares aujourd'hui accessibles pour tous à 150 en 2025. "Oui, on peut circuler vers et dans Bruxelles en train, en combinant les transports en commun ou le vélo pour les plus actifs", souligne Georges Gilkinet. "J'ai pour priorité de renforcer et de mieux faire connaître cette offre ferroviaire afin à mieux interconnecter Bruxelles et sa périphérie", conclut-il. (Belga)