Deux jeunes migrants afghans ont été condamnés à cinq ans de prison ferme par la cour de Mytilène à Lesbos, reconnus coupables d'avoir allumé les incendies qui ont entièrement détruit le camp de Moria en septembre, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.Les deux Afghans, âgés de 17 ans au moment du feu, ont fait appel du jugement après leur condamnation au terme de six heures d'audience mardi soir. Ils seront transférés à la prison des mineurs et jeunes adultes d'Avlona, à 45 km au nord d'Athènes, selon la même source. Deux incendies consécutifs, qui n'avaient pas fait de victime, avaient ravagé, les 8 et 9 septembre 2020, le plus grand camp d'Europe, surpeuplé et sordide, et laissé en errance près de 13.000 demandeurs d'asile. Les autorités avaient arrêté six jeunes Afghans pour "incendie criminel", dont deux ont été condamnés à cinq ans de prison mardi soir et quatre sont toujours en détention préventive. Ce sont des mineurs non accompagnés, a précisé l'ONG Legal Centre of Lesbos, qui représentait les deux prévenus à leur procès et a déploré "le manque de preuves crédibles". (Belga)