La police antiterroriste indienne a annoncé avoir mené mercredi des perquisitions contre des sympathisants du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans le sud du pays, dont l'un était ami sur Facebook de l'organisateur présumé des attentats au Sri Lanka.Cinq personnes étaient interrogées par la police au sujet des éléments découverts lors de ces sept perquisitions, qui se sont déroulées dans la ville de Coimbatore, dans l'Etat du Tamil Nadu, a indiqué dans un communiqué l'Agence nationale d'enquête (NIA). Les enquêteurs ont saisi des téléphones portables, des cartes SIM, du matériel informatique et des documents. Selon la NIA, ces cinq personnes visées par cette opération sont soupçonnées d'avoir relayé sur les réseaux sociaux de la propagande de l'EI en vue de recruter des volontaires pour commettre des attentats dans le sud de l'Inde, dans les Etats du Kerala et du Tamil Nadu. L'un des suspects, Mohammed Azarudeen, 32 ans, était un ami sur Facebook avec l'islamiste Zahran Hashim, l'un des auteurs et cerveau présumé des attentats suicide qui ont fait 253 morts au Sri Lanka le 21 avril, et qui ont été revendiqués par l'EI, a précisé la NIA. Un autre était, toujours selon la NIA, "un proche associé" du jihadiste présumé Riyas Aboobacker, arrêté le 29 avril en Inde et présenté comme un disciple de Zahran Hashim. La police accuse Riyas Aboobacker d'avoir préparé un attentat suicide au Kerala. (Belga)